Le fond de l'affaire


 

Le CETA entre en vigueur ce jeudi

Demain jeudi 21 septembre 2017, le CETA entre en vigueur. La bataille n'est cependant pas perdu car la ratification par tous les parlements nationaux et régionaux (38 au total) n'est pas acquise, et sans celle-ci, le traité sera caduc. Trends a résumé le traité en 9 points. Un tour de force ! En voici l'essentiel:

Régulation financière : ça ne s'arrange pas.
Les banques financent leurs activités à partir de 3 sources de financement : les dépôts des clients, les emprunts qu'elles contractent et le capital apporté par les actionnaires. Ce capital est en quelque sorte un matelas de sécurité en cas d'opérations désastreuses. Plus ce capital est faible, plus l’État, çàd les contribuables, devra payer pour couvrir les pertes.

Perturbateurs endocriniens
Le 4 juillet dernier, les EM ont approuvé le projet de définitions des perturbateurs endocriniens, première étape d'une réglementation.

La réforme fiscale MR-CdH
La question qu'il ne fallait pas poser

Thomas Mignon, après avoir énuméré une bonne partie des cadeaux fiscaux annoncés par JL Crucke, ministre wallon du budget, a posé dans l'émission « Matin Première » du 8 septembre, la question qu'il ne fallait pas poser.

Sommes-nous bien informés ?
Voilà une question qui en taraude plus d'un ! En lisant différents organes de presse, de « tendances différentes », avons-nous une chance de pouvoir nous faire notre opinion ? La revue Politique fournit un élément de réponse avec un remarquable article sur la réaction unanimiste de deux des grands titres de la presse nationale face à l'annonce de la grève des chemins de fer.

Helpdesk

Maxime

Vieillir, c'est gagner en caractère ce que l'on perd en grâce.

M.Déon